marc-seguin-post

L’histoire de la chaudière

Les progrès de la science

Marc-SeguinLes débuts de l’ère industrielle marquent les prémisses de la chaudière comme dispositif visant à chauffer les foyers. Dispositif inventé par Marc Seguin, un ingénieur français, la chaudière tubulaire à vapeur vient révolutionner le principe de l’utilisation de l’énergie thermique en développant considérablement la puissance de chauffe. Même si l’on doit la création des premières chaudières tubulaires à Charles Dallery en 1780, l’utilisation de ce type de chaudière à tubes intérieurs et non plus extérieurs permet de multiplier par 6 la puissance de chauffe. Les premières locomotives à vapeur utilisent ainsi la technologie de Marc Seguin, puis sont apparues par la suite les premières chaudières à vocation exclusivement domestique. Différents combustibles font cependant leur apparition à l’instar du charbon, du gaz ou du fioul, plus propices à chauffer les bâtiments. Un fluide caloporteur ou caloriporteur vient ainsi transporter l’énergie thermique par la combustion, qui est ensuite redistribuée dans différents éléments en fonte ou en acier pour chauffer toutes les pièces d’une habitation.

 

Du charbon à l’énergie solairemine-de-charbon

Dispositif phare de la révolution industrielle, la chaudière est massivement utilisée depuis la fin du XIXème siècle. Invention concomitante à la production massive de charbon et de fioul nécessaire à l’industrialisation, la chaudière pour les particuliers prend son essor dans les ménages à partir des années 50. Avec l’apparition des premiers foyers au fuel les éléments en fonte des chaudières deviennent de plus en plus performants, surtout après la crise pétrolière de 1973 propice aux économies de chauffage et à une production optimale de chaleur. Les chaudières appliquées aux chauffages centraux deviennent également plus performantes et profitent de rendements bien meilleurs. L’histoire de la chaudière prend ainsi toute son importance en termes de chauffage à destination des particuliers avec l’utilisation de différentes sources d’énergie. Primitivement chauffés au charbon puis au fuel, les particuliers disposent dorénavant de nombreux combustibles plus propres et plus économiques. L’arrêt progressif de la technologie du brûleur signe en effet la réduction massive des gaz brûlés, et à partir des années 80 les chaudières à eau se développent. C’est cependant avec l’arrivée des chaudières à basse température que les technologies de chauffage deviennent les plus performantes et les moins énergivores, notamment avec l’apparition des chaudières à condensation puis des pompes à chaleur réversibles combinant les énergies. Aujourd’hui l’eau, le gaz, l’énergie solaire, le bois et différents matériaux peuvent être utilisés.

Le choix des différentes technologies

N’ayant plus grand-chose en commun avec leurs lointains ancêtres lourds et imposants, les chauffages aujourd’hui profitent de technologies alternatives plus qu’intéressantes en termes d’économie de chauffage et de réduction des émissions polluantes. Les chaudières Frisquet peuvent ainsi être choisies parmi de nombreux modèles selon la configuration des lieux et la surface à chauffer : chaudière à condensation, chaudière murale ou au sol, au gaz ou au fioul, à bois ou système hybride, … Plus que le type de chaudière proprement dit c’est le type d’énergie utilisé qui va déterminer l’achat d’un équipement. Ainsi le degré d’isolation d’un logement revêt une importance capitale avant de sélectionner son matériel. Confort thermique, audit énergétique, choix de la chaudière murale ou au sol, pompes à chaleur, plusieurs technologies peuvent être envisagées selon son habitation et le nombre d’occupants. Des chaudières Frisquet au gaz peuvent être sélectionnées en tant que chauffage d’appoint en combinaison d’un système compatible avec les énergies renouvelables pour économiser sur sa facture de chauffage. Les pompes à chaleur utilisant l’énergie solaire fourniront quant à elles une solution économique et moins polluante pour tous les particuliers qui disposent d’un espace extérieur et de suffisamment d’ensoleillement à l’année.

Print Friendly
ExpertsL’histoire de la chaudière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *